Friday, June 07, 2013

Le blogging : permaculture en français



I’ve been blogging about our lives here in Brittany since 2006 but, despite honourable intentions, only occasionally posted in French. Permaculture en Bretagne existed for a short while as a standalone but I never kept up and now it just diverts here.
Depuis 2006, j'écrit dans un blog sur le sujet de notre vie en Bretagne et sur la permaculture. Mais, malgré mes intentions honorables, ce n'est qu'occasionnellement que je publie en français. « Permaculture en Bretagne » a existé pendant une courte période en tant qu'entité indépendante, mais faute de mise à jour régulière, c'est désormais un simple lien redirigé ici.

I recently got a phone call from Jean-Luc, editor of the French permaculture magazine, Passerelle Éco who had penetrated the linguistic barrier to our Anglophone blog and wanted me to write something about our recently planned and planted forest garden windbreak. There would be a link at the end of my article to my blog, so I think it is high time that I started blogging bilingually.
J'ai récemment reçu un appel téléphonique de Jean-Luc, rédacteur en chef du revue de permaculture, Passerelle Éco qui avait pénétré la barrière linguistique pour notre blog anglophone et voulait que j'écrive quelque chose au sujet de notre brise-vent de jardin forêt, récemment planté. Il y aura un lien pour mon blog à la fin de l’article. C'est donc le bon moment pour que je commence à bloguer bilingue.



In theory, learning French shouldn’t be too difficult for an English person as, thanks to the Norman Invasion back in 1066, half of English is in fact, French. Take the word “pronunciation”, for example. The French spell is with an “o” (prononciation) and pronounce/prononce it differently (différemment) but it’s essentially the same word. In fact, Georges Clemenceau, French prime minister 1906 -09, observed that, “L’anglais, ce n’est jamais que du français mal prononcé.” (English is nothing but French badly pronounced).
En théorie, l'apprentissage du français ne devrait pas être trop difficile pour un anglais : grâce à l'invasion normande en 1066, la moitié de l'anglais est, en fait, français. Prenez le mot «prononciation», par exemple. Les anglais l’écrivent avec un "u" (pronunciation) et le prononce/pronounce différemment (differently), mais c'est le même mot. C’est ainsi que Georges Clemenceau, premier ministre français (1906 -09) a remarqué que « l’anglais, ce n’est jamais que du français mal prononcé. » 

In theory, I said! In fact, the path trodden by Gabrielle and me in our efforts to learn French is strewn with hilarious, embarrassing and sometimes downright rude gaffes. Pitfalls and pratfalls await the eager language student who slightly mispronounces something—such as the subtle difference between dessus (above) and dessous (below)—or, in this Spanish example, misses out a couple of those strange accents the continentals love so much: 

With the accents: Mi papá tienne 47 años = my father is 47 years old

… and without: Mi papa tienne 47 anos = my potato has 47 arseholes

Notwithstanding these linguistic bear-traps that await me, I promise, from now on, to post blogs in both English and French. 
En théorie, j’ai dit ! En fait, le chemin parcouru par Gabrielle et moi, dans nos efforts pour apprendre le français est parsemé de gaffes amusantes, embarrassantes et parfois franchement impolies. Des pièges attendent l'étudiant en langue qui prononce un peu mal quelque chose. Notez la différence subtile entre « dessus » et « dessous ». Ou encore, dans cet exemple espagnol, où les accents étranges dont les continentaux raffolent, sont d'une importance capitale ... 

Avec accents : Mi papá tienne 47 años = mon père a 47 ans
... Et sans : Mi papa tienne 47 anos = ma pomme de terre a 47 trous du cul !

Malgré les pièges linguistiques qui m'attendent, je vous promets, à partir de maintenant, de publier mes blogs aussi en français.

3 comments :

Anonymous said...

I loved reading this, it made me laugh !

Looking forward to seeing you and Gabrielle soon.

Love Sue

Anonymous said...

While half of english words are badly pronounced french, that doesn't mean that you know some french when you know english, as english grammar is almost non existant and french grammar is overwhelming.

BTW, the way to sound as very well educated when talking in english is never learn it fully, and go on making words from french ones. Almost every french word is an english word, but the english speakers don't know them, so they look at their dictionaries and say "wow, this guy must be a professor" when you just don't know the "easy" words...

Kanisha said...

Formidable! j'aimerais bien faire le même mais.... j'hésite, pas si facile à mettre tout ce que je veux dire en français.... un jour peut-être